Infrastructure de transport en Thaïlande

Infrastructure de transport en Thaïlande

 

Transport routier

La Thaïlande dispose globalement d’infrastructures de qualité par rapport à ses voisins (Cambodge Laos Birmanie Vietnam Inde…). Le transport routier reste prédominant en Thaïlande (selon les sources la part du transport routier oscille entre 80% et 92% du tonnage des marchandises transportées en Thaïlande).

Cette situation s’explique par plusieurs facteurs :

  •    Un réseau routier bien plus développé qu’un réseau ferroviaire (159.000 km de route contre moins de 5.000 km de rail)
  •    Les trains ne sont pas ponctuels comparé au fret routier
  •    Une plus grande flexibilité tant en temps de conduite qu’en charges fixes et variables
  •    Le fret routier est le mode de transport privilégié par le gouvernement thaïlandais qui cherche à développer les infrastructures routières

 

Transport maritime

Les deux ports principaux pour les frets maritimes sont ceux de Laem Chabang et de Bangkok. Laem Chabang étant au 22ème rang mondial du trafic de conteneurs (sources Wikipédia). Le second port celui situé dans le sud de Bangkok connaît moins d’affluence avec près de 22% du trafic portuaire contre 65% pour Laem Chabang (sources Wikipédia).

De nombreux produits en provenance de Chine et du Vietnam transitent par la Thaïlande notamment dans un certain cas pour y être partiellement transformés avant d’être réexpédiés vers l’Europe ou les États-Unis.

 

Transport aérien

Par ailleurs la Thaïlande dispose de 35 aéroports commerciaux l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok concentre l’essentiel du trafic de fret (domestique et surtout international) depuis son ouverture en 2006. Ce dernier a renforcé le pôle aérien de la capitale avec une capacité de fret avoisinant les 3 millions de tonnes pas an (à titre de comparaison le port principal de Laem Chabang a vu transiter 47 millions de tonnes – 31 2 en export contre 15 8 en import – en 2012).

 

Rapport logistique Banque mondiale 2016

Singapour, la Malaisie, la Thaïlande et l’Indonésie ont performer plus que la moyenne des autres pays de la région Asie du sud est, d’après le rapport de performance en logistique publie par la Banque mondiale. (rapport: connecting to compete 2016: Trade Logistics in the Global Economy)

Malgré leur bonne performance, tout les pays de l’ASEAN (sauf Singapour, Birmanie et cambodge) ont perdu des positions compares au classement d’il y a deux ans.

Ils ont amélioré leur moyenne pour le respect des temps de transport, ce qui signifie que les cargaisons arrivent en temps et en heure a destination,mais ils n’ont pas performer dans l’amélioration des infrastructures. Une politique d’investissement intelligente améliorerait cette donne.

Le score de la Thaïlande en 2016 est de 3.26. alors qu’il était de 3.43 en 2014. La Thaïlande est passer de la 35eme a la 45éme position.

Discours du premier ministre thaïlandais pour 2016

La Thaïlande pourrait potentiellement passer de la 3éme a la 1ere position des pays en voie de développement, ce sont les mots du premier ministre Prayut Chan-o-cha

Dans un discours public, évoquant les performances économiques des deux dernières années, Prayut a indique que la Thaïlande avait le potentiel pour devenir le 1er pays développé au monde, ou les citoyens auraient un salaire plus important qu’aujourd’hui, ou la situation politique serait stable. Source: Agence de presse Xinhua

Le premier ministre a indique que l’économie thaïlandaise pouvait être considérablement renforcée et que la pauvreté pourrait être éradiquée.

L’ancien général a  assurer que le gouvernement prenait des mesures pour combattre la corruption, ainsi que les difficultés bureaucratiques, afin d’avoir une administration transparente et saine.

Il a indique qu’il était confiant sur le potentiel économique du pays, qu’il voyait comme un pays de transit logistique, par air, mer et terre, avec la connexion de la région du Mekong et CLMV (Cambodge, Laos, Myanmar, Vietnam), ainsi que du bloc AEC (Asean Economic Community). Il a indique que la situation géographique de la Thaïlande faisait du développement logistique, une priorité.

‘Je suis moi mème membre du cabinet du ministère des affaires étrangères, et j’atteste que nous avons travailler dur pour rétablir la confiance et l’identité de notre pays, vis a vis de l’opinion internationale. Nous avions fixe un cahier des charges et nous l’avons respecte. Nous avons adhérer au principe universel et avons résolu de nombreux problèmes, tel la pêche illégale, le manque de ligne aérienne domestique et le trafic d’être humain et d’ivoire’

Prayut, 1er ministre thaïlandais

DEVIS GRATUIT